La maison domotique : votre maison de demain (fin)

Les dunes de la corniche

Connexion :

New registration


Découvrez la suite de notre dossier (Domotique I partie), si la Domotique présentent de nombreux avantages (amélioration de votre quotidien, aspects écologiques), il existe aussi des freins à son développement.

Avantages de la domotique

La domotique assure des fonctions de sécurité (les alarmes), de confort (les volets roulants), de gestion d’énergie (la programmation du chauffage) et de communication (commandes à distance).

Une installation domotique apporte donc plus de confort de vivre. Les gestes quotidiens dans la maison peuvent être gérés selon des séquences pré-établies et modifiables.

Par exemple, le bouton “départ au travail” correspond à la mise en mode économique du chauffage, à la fermeture des ouvertures et à l’extinction de toutes les lumières…

Le système domotique se charge donc d’exécuter les ordres liés aux scénarios prédéterminés par l’utilisateur. En outre, les interrupteurs deviennent “intelligents” et changent de fonctions à l’envi. Avec affichage, ils informent d’une fenêtre ouverte, de la température, d’une détection de présence… La domotique est intelligente pour notre quotidien : elle nous évite de faire le tour du propriétaire chaque fois que l’on sort de chez soi pour vérifier que les lumières sont bien éteintes, que le gaz est bien coupé ou que les fenêtres sont bien fermées. La Domotique peut être aussi d’une aide précieuse pour les personnes dépendantes et handicapées : on pourrait parler de « maison à vivre », faite pour naître, vivre, travailler, accueillir des personnes à mobilité réduite, grâce à ses capacités d’adaptation en fonction des besoins propres à tout âge de la vie. La technique peut aider à rester chez soi quand la vieillesse ou le handicap survient. Mais pas seulement : une étude de l’INSEE en France a montré que 21 millions de personnes ont besoin d’une adaptation de leur logement et 31 millions sont concernés par un mode d’accessibilité. Cela dépasse le seul problème du handicap.

(crédit photo: Paul Koslowsky)

Economie d’énergie et aspects liés à l’environnement

Elle peut permettre de grandes économies d’énergie grâce aux programmations heures creuses, au chauffage déclenché dans certaines pièces seulement lorsqu’elles sont visitées. Les grandes marques commencent à développer des produits en ce sens, comme le réfrigérateur connecté à Internet d’Electrolux.

Des outils modernes et appropriés sont conçus pour gérer les économies d’énergie, sécuriser et mieux vivre son intérieur.

Côté économies d’énergie, la Domotique, permet, par exemple, d’obtenir dans chaque pièce la chaleur exacte désirée. Elle permet de baisser de 30 à 70 % la facture d’électricité à l’aide notamment de détecteurs de lumière. La Domotique analyse nos faits et gestes, nos habitudes, afin d’optimiser nos consommations. La maison domotique est une maison intelligente pas seulement parce que ses appareils communiquent entre eux, mais parce qu’elle trouve le moyen de réaliser jusqu’à 30 % d’économies.

Au-delà de leur aspect ludique et futuriste, ces innovations découlent toutes d’un souci d’économie des ressources associées aux produits de qualité innovants tels que les peintures respectueuses de l’écologie et des modes de chauffage moins gourmands.

D’autre part, la Domotique s’associe aux recherches dans le domaine environnemental : des scénarios sont imaginés tels que la recherche de pollution par capteurs externes, activant ou non la fermeture des entrées d’air avec des possibilités de renouvellement d’air par recyclage.

Sécurisation de l’habitat

La Domotique permet aussi de sécuriser son habitat, à l’intérieur comme à l’extérieur. Tout équipement de surveillance équipé d’un bus EIB/KNX (standard à vocation internationale utilisé dans les installations électriques modernes de l’habitat) est capable d’émettre un message sur l’installation, repris et traité par un module spécialisé dans la surveillance. Cette centrale peut alors enclencher ou couper n’importe quel composant présent dans cette installation (lumière, prise 230 V, téléphone, moteur de porte ou de stores, serrure électrique, électrovanne d’arrivée d’eau…).
Ainsi, le système peut allumer les lumières intérieures pour simuler une présence, déclencher une alarme, avertir le propriétaire ou une société de sécurité contactée par un numéro de téléphone ou un SMS. Ces actions sont programmées et mises en route depuis un téléphone ou un ordinateur via Internet. Pour l’intérieur, il existe différents types de capteurs et de détecteurs de sécurité : inondation, bris de verre, feu… Il suffit d’appuyer sur un seul bouton pour déclencher le scénario anti-catastrophes préprogrammé : portes verrouillées, alarme mise, mais aussi allumage aléatoire des lumières et de la télévision pour simuler une présence… pendant toute la durée de notre absence !

Enfin, l’installation peut être couplée à une vidéosurveillance qui avertit en cas d’intrusion dans la maison, enregistre et stocke les images numériques. Un système très simple. À condition de bénéficier de l’ADSL et d’y connecter ses caméras. L’intérêt : pouvoir visualiser sa maison de n’importe où dans le monde. Car la domotique permet aussi de gérer l’habitat à distance.

Inconvénients de la Domotique: Pourquoi peine-t-elle à trouver un écho favorable auprès du public ?

Tout simplement parce qu’elle est peu accessible. Si vous surfez sur les sites spécialisés, vous remarquerez très vite un vocabulaire très spécifique et technique. Peu d’information claire est disponible. Il existe un vrai déficit de proposition. Les néophytes intéressés auront intérêt à consulter un professionnel avant de se lancer dans l’aventure.

D’autre part, le prix des équipements reste assez élevé. La Domotique est donc plutôt envisagée comme un luxe. Ces équipements ingénieux sont très chers. Espérons que ces produits se diversifient et que leurs prix se démocratisent. Les Français semblent encore réticents à installer ces techniques de domotique qui, dans une maison ordinaire, coûtent environ 14 000 à 23 000 euros, contre 9 000 à 15 000 euros pour une installation électrique classique. Le surcoût de l’investissement sera cependant compensé en six ans.

De plus, dans un environnement où le consommateur est quelquefois excédé de devoir mémoriser tous les modes d’emploi des nombreux outils technologiques qui l’entourent, la Domotique apparaît comme une complication supplémentaire. Elle vise pourtant l’inverse.

Il existe aussi le problème de la durée de vie : une maison dure 50 ou 100 ans, une chaudière 20 ans. Pour un système électronique c’est moins beaucoup moins ; C’est un frein non négligeable si l’on ajoute à cela les difficultés du service après-vente.

Et si les spécialistes ne craignent pas les bugs qui pourraient paralyser le foyer – «on peut toujours relancer le système» – ils voient une vraie menace dans les virus qui ne manqueront pas de déferler à la suite des nouvelles inventions.

Si vous connaissez des revendeurs au Maroc, n’hésitez pas à nous faire part!

Auteur : Emmanuelle Boleau

Tags: ,