Comment construire une maison écologique ? - SeleKtimmo


Comment construire une maison écologique ?

Par SeleKtimmo


En général, toutes maisons qui consomment peu d’énergie ou qui n’en consomment pas est dite écologique. On pense souvent à la maison bioclimatique lorsqu’on parle de maison écologique, mais il existe aussi d’autres sortes de maisons écologiques qu’il est possible d’adopter lors de la construction de votre maison. Les méthodes de construction évoluent chaque année et tendent de plus en plus vers le concept de « vertes ». Les avantages d’une pareille construction sont nombreux : respect de l’environnement, habitat confortable, économies d’énergie à moyen terme, etc. Par ailleurs, la construction d’une maison écologique présente un surcoût probablement élevé.
Néanmoins opter pour un tel logement est souvent une nécessité pour demeurer en bonne santé et préserver l’environnement. Mais, cette construction n’est pas toujours simple et nécessite un certain savoir-faire. C’est pourquoi Selektimmo.com a décidé de vous communiquer un maximum d’informations concernant la construction d’une maison écologique.
Le choix du terrain
Le choix du terrain est un critère très important pour construire votre maison écologique. En effet, il est impossible d’envisager une construction d’une maison bioclimatique si le terrain ne convient pas.
Voici quelques conseils pour bien choisir votre terrain.
1. L’orientation : Il est souvent préférable d’opter pour un terrain qui vous permettra d’avoir
une maison écologique ouverte Sud. Mais, si votre terrain ne permet qu’une ouverture à
l’ouest ou au nord, il serait compliqué de construire une maison bioclimatique, sauf si vous
supportez un coût supérieur en isolation, en chauffage, etc.
2. L’environnement : Une maison écologique va souvent de pair avec le respect de
l’environnement. C’est pourquoi lors du choix du terrain, il est important de prendre en
considération les trajets que vous aurez à effectuer pour aller au travail, pour faire les
courses et loisirs, etc. De même, il est important d’étudier les trajets en commun disponibles
dans les lieux.
3. Le terrain idéal : Préférez une pente descendante au Sud afin que votre maison écologique
soit protégée du Nord. Ainsi, elle contribuera à enterrer partiellement la maison au Nord afin
de bénéficier de l’inertie de la terre et les vents pourront glisser sur la toiture. Les végétaux,
quant à eux, seront un atout car ils protégeront la maison des vents, du froid comme de la
chaleur et de la pluie.

En définitive, le terrain doit bien être exposé et bien protégé des vents dominants. Si ce n’est pas le
cas, il est nécessaire de prévoir une plantation d’arbres qui à croissance rapide. Le terrain ne doit pas
être humide non plus car ils génèrent du froid.
Les différentes options
Pour mener à bien votre projet, il est nécessaire de s’instruire sur les différentes options qui se
présentent à vous.
Maison Bioclimatique : ce type de maison écologique est le plus ancien qui existe. En général, la
maison bioclimatique est adaptée au climat ainsi qu’à son environnement dans le but de baisser ou
même de supprimer la consommation énergétique, et de réduire son impact sur l’environnement. Si
vous optez pour ce type de maison, il est nécessaire de se protéger du vent par des haies, par
exemple ; minimiser les ouvertures au nord, bien orienter la maison pour mieux utiliser le soleil,
l’isoler, etc.

Maison BBC : également appelé « bâtiment Basse Consommation », la maison BBC est une
construction écologique. En effet, sa consommation énergétique est parfaitement faible en
comparaison avec les maisons standards. Ses principales caractéristiques sont : la longévité,
l’économie qu’elle génère, elle est adéquate pour l’environnement, et dégage peu d’émission de
CO2. Pour construire une maison BBC, plusieurs critères sont à être respectés, parmi eux :
 Terrain ensoleillé pour bénéficier de la chaleur et de la lumière
 L’architecture doit faciliter l’utilisation des ressources naturelles et doit également faciliter la
répartition de la chaleur.
 Les pièces à vivre doivent être au Sud et le garage au Nord,
 Avoir de grandes fenêtres pour que l’air et les rayons solaires pénètrent dans le logement,
 Choisir des matériaux de construction tels que les briques monomurs à structure alvéolaire
bien isolante.
 Choisir une bonne ventilation
 Avoir des équipements d’énergie renouvelable, ce qui vous permettra de diminuer votre
consommation.
 Préférez un éclairage économique, comme les lampes LED.
Maison Passive : Tout d’abord, il est à savoir qu’il existe plusieurs sortes de maisons passives. Mais
en général, la maison passive utilise très peu d’énergie pour demeurer confortable. Sa structure
particulière permet de maximiser le rayonnement solaire qui réchauffe tous les objets de la maison.
Ainsi, cela réduit les besoins de chauffage en hiver. D’ailleurs, c’est particulièrement son orientation,
sa structure, son isolation thermique ainsi que son étanchéité qui lui permettent de réduire de
manière significative les besoins de chauffage. La maison passive est connue pour produire plus
d’énergie que ses habitants n’en consomment. Ce type de maison a recours principalement à
l’énergie solaire.
Maison en bois : La maison en bois est la maison écologique par excellence. Elle conçue grâce à un
matériau renouvelable car issu de forêts. Ainsi, la maison en bois est chaleureuse, saine et également
naturelle. Si le bois provient d’un circuit court et ne demande qu’un bref temps pour le transport,
dans ce cas, la maison sera d’autant meilleure. Il est à savoir que le bois peut facilement être associé
à d’autres matériaux naturels, à savoir : le chaume, la paille, la chaux, la pierre de taille, et bien plus
encore. De même, grâce à certaines technologies telles que la géothermie ou le photovoltaïque, la
maison en bois sera davantage performante.

Enfin, la maison écologique répond à des critères stricts. En effet, elle oblige les propriétaires à
réfléchir en amont en ce qui concerne la nature et les propriétés des matériaux à utiliser. Elle doit
assurer une bonne qualité de l’air intérieur et préserver la santé des habitants et de l’environnement.
Tous les matériaux (d’ossature, de l’isolant ou de couverture) doivent être écologiques. Ainsi, les
avantages seront bénéfiques au niveau financier ainsi qu’environnemental.